. .                     colombet_julie_1883131476_couverture_hres_09782366242270

Julie Colombet nous fait le plaisir d’être présente mercredi 9 novembre après-midi à la librairie ! Au programme, deux ateliers autour de ses deux nouveaux albums:

14h30 à 15h30 et 16h15-17h15 — Places limitées, inscription OBLIGATOIRE. Nous demandons aux inscrits une participation de 3€. A partir de 6 ans.

Pour ceux qui ne pourront pas participer aux ateliers, pas de panique, Julie Colombet vous dédicacera ses albums avec plaisir à partir de 17h30 !

Mille et un bébés animaux, Seuil jeunesse, 16,90€

Le seigneur des herbes, Cambourakis, 13,50€

.pomme-seule

ob_d1bfe2_nathalie-nancy-cissevol708

Samedi 19 novembre à partir de 16h30, Nathalie Nancy Cissé viendra dédicacer son livre « Vol 708, Panama Martinique, la carte postale tant redouté » édité chez Les Passionnés de Bouquins, 12€ .

Nathalie Nancy Cissé participait à la joie de ses parents partant pour un voyage au Panama.
Elle se réjouissait déjà à l’idée de recevoir une carte postale idyllique de leur part lorsque les médias annoncent un accident d’avion, celui de son père et sa mère…
Avec ce témoignage poignant et digne, l’auteure nous fait revivre, à travers son vécu, les différents événements liés à un accident aérien et les différentes situations traversées par les proches des victimes: la prise de conscience, les réactions de l’entourage, le suivi psychologique, les cellules de crise, le déroulement de l’enquête pour identifier les causes de la catastrophe…

pomme-seule

carole-_4nb

Mardi 22 novembre à partir de 18 h, rencontre dédicace avec Carole Fréchette, auteure dramatique québécoise de « La peau d’Elisa », chez Actes Sud Papiers.

Cette rencontre se fera en partenariat avec le Théâtre des Iris, qui propose une mise en scène de Catherine Anne, du 18 au 25 Novembre. Pour plus de renseignements, cliquez ici

Une femme, assise devant nous, raconte – éperdument – d’intimes et intenses histoires d’amour et de rencontres. Pour ne pas disparaître. Dans les plis et les replis de la vie. Disparaître dans le silence. Qui est-elle, cette femme au passé multiple et pourquoi raconte-t-elle tout cela ? Et quel est le secret insensé qu’elle détient depuis la rencontre de ce jeune homme, un jour, au café ? Dans une mise en scène toute en épure, Catherine Anne fait surgir de La Peau d’Élisa des éclats de vie. Une pièce limpide et poétique, comme toujours chez Carole Fréchette. L’auteure québécoise, a reçu en 2002 le Prix de la Francophonie de la SACD (société des auteurs et compositeurs dramatiques).

pomme-seule

Attention attention ! Breaking news !

mourlevat 511iv8xq44l__uy250_ 9782070695768 1540-1

Nous avons le plaisir de recevoir Jean-Claude Mourlevat le mercredi 7 décembre à partir de 16 h. Il nous fera le plaisir de lire des extraits de « La rivière à l’envers » qui sort en intégrale chez Pocket Jeunesse et de « Mes amis devenus » son dernier roman pour les adultes, sorti chez Fleuve Noir.

La rivière à l’envers : « La Forêt de l’Oubli, le village des Parfumeurs, l’Île Inexistante… C’est un voyage fabuleux qui va entraîner Tomek et Hannah, deux jeunes orphelins, jusqu’au bout du monde. Trouveront-ils cette rivière qui coule à l’envers et dont l’eau empêche de mourir ? Ou bien autre chose qu’ils ne cherchaient pas ? »

Mes amis devenus : « Silvère a loué une maison sur l’île d’Ouessant. Il ouvre les volets, aère les pièces : le lendemain, au ferry de 18 h 10, vont arriver ses quatre amis. Ils ont prévu de passer quelques jours ensemble, ici. Ce sont des retrouvailles. Il y aura Jean, qu’il connaît depuis l’enfance et avec qui il a tout partagé. Mais il y aura surtout Luce, Lours’ et Mara, qu’il n’a plus revus depuis plus de 40 ans. « 

Après avoir enseigné l’allemand pendant quelques années, Jean-Claude Mourlevat a été comédien et metteur en scène avant de se consacrer à l’écriture de livres pour la jeunesse (Pocket Jeunesse, Gallimard Jeunesse), de romans pour adultes et à la traduction.

Une belle occasion de pouvoir échanger avec lui !

Il est fortement recommandé de réserver.

 

 

.

.

 

Et maintenant les BD !!

Olympe de Gouges, Catel, Casterman, 24 euros et 35 euros la version de luxe

Une BD sur les prémices du féminisme. Figure de courage et de persévérance, Marie Gouze, future Olympe de Gouges, est une héroïne souvent oubliée de l’histoire. Ses idées avant-gardistes lui vaudront quelques déconvenues. Une fresque historique passionnante, où l’on croise les grands noms du 18ème siècle.

 

 

 

Une histoire d’hommes, Zep, Rue de Sèvres, 18 euros.

Des portraits d’hommes sensibles et touchants. Zep sous un autre jour. Une histoire rock, mêlant humour et émotion, amitié et fraternité. Une jolie réussite.

 

 

 

 

Pilules bleues, Frederik Peeters, Atrabile,       22 euros.

Un classique de la BD indépendante réédité. C’est juste, délicat, émouvant. Un très beau portrait de couple, qui fait face à la maladie. Une magnifique leçon de vie.

 

 

 

 

Walking dead, Robert Kirkman et Charlie Adlard, Delcourt, 18 tomes, 13,95 euros chacun.

Indispensable pour tous les fans de la série TV qui souhaitent aller plus loin et lire l’œuvre originelle. Hautement addictif !

 

 

Eve sur la balançoire, Nathalie Ferlut, Casterman, 18 euros.

Le destin tragique et captivant de la célèbre Eve Nesbit, mannequin, danseuse, actrice de la Belle Époque, servit par un dessin pétillant de Nathalie Perlut. Une biographie passionnante dans le New York du début du XXème siècle, où l’on croise d’autres personnages marquants de cette époque.

.

 

Chroniques de la vigne, Fred Bernard, Glénat, 19,50 euros.

Un hymne à la vie, à l’amitié, à la transmission…au vin ! Gouleyant et savoureux à souhait. A partager !

 

 

 

 

In God we trust, Winshluss, Les Requins Marteaux, 25 euros.

Un humour franc du collier, presque jouissif. La religion, Dieu, Marie, toutes les idées reçues passée à la moulinette. Un Winshluss très inspiré. Mais si la religion est sacrée pour vous, passez votre chemin !

 

 

Mon ami Dahmer, Derf Backderf, ça et là,           20 euros.

Une excellente BD, aussi étonnante qu’atypique. En effet, l’auteur a côtoyé dans sa jeunesse le tueur en série Jeffrey Dahmer, coupable de 17 meurtres entre 1978 et 1991. La BD de Derf parle de cette époque du lycée, et de cette descente aux enfers qu’a vécu Dahmer jusqu’à son premier meurtre. C’est rigoureusement documenté et à la fois dramatique. Comment un jeune homme de 18 ans en arrive-t-il là? C’est sans compassion, et tragique. Brillant !

 

Annie Sullivan et Helen Keller, Joseph Lambert, ça et là/Cambourakis, 22 euros.

L’histoire passionnante d’Annie Sullivan, éducatrice pour jeunes aveugles, engagée comme gouvernante par la famille d’Helen Keller, une fillette devenue aveugle, sourde et muette suite à une maladie infantile. Les premiers mois sont difficiles, car la petite fille ne sait communiquer que par de très rares gestes. Mais Annie, à force de persévérance, arrivera à entrer en contact avec elle et à lui apprendre la langue des signes ainsi que l’écriture. Une belle leçon d’humanité.