Et maintenant les BD !!

Olympe de Gouges, Catel, Casterman, 24 euros et 35 euros la version de luxe

Une BD sur les prémices du féminisme. Figure de courage et de persévérance, Marie Gouze, future Olympe de Gouges, est une héroïne souvent oubliée de l’histoire. Ses idées avant-gardistes lui vaudront quelques déconvenues. Une fresque historique passionnante, où l’on croise les grands noms du 18ème siècle.

 

 

 

Une histoire d’hommes, Zep, Rue de Sèvres, 18 euros.

Des portraits d’hommes sensibles et touchants. Zep sous un autre jour. Une histoire rock, mêlant humour et émotion, amitié et fraternité. Une jolie réussite.

 

 

 

 

Pilules bleues, Frederik Peeters, Atrabile,       22 euros.

Un classique de la BD indépendante réédité. C’est juste, délicat, émouvant. Un très beau portrait de couple, qui fait face à la maladie. Une magnifique leçon de vie.

 

 

 

 

Walking dead, Robert Kirkman et Charlie Adlard, Delcourt, 18 tomes, 13,95 euros chacun.

Indispensable pour tous les fans de la série TV qui souhaitent aller plus loin et lire l’œuvre originelle. Hautement addictif !

 

 

Eve sur la balançoire, Nathalie Ferlut, Casterman, 18 euros.

Le destin tragique et captivant de la célèbre Eve Nesbit, mannequin, danseuse, actrice de la Belle Époque, servit par un dessin pétillant de Nathalie Perlut. Une biographie passionnante dans le New York du début du XXème siècle, où l’on croise d’autres personnages marquants de cette époque.

.

 

Chroniques de la vigne, Fred Bernard, Glénat, 19,50 euros.

Un hymne à la vie, à l’amitié, à la transmission…au vin ! Gouleyant et savoureux à souhait. A partager !

 

 

 

 

In God we trust, Winshluss, Les Requins Marteaux, 25 euros.

Un humour franc du collier, presque jouissif. La religion, Dieu, Marie, toutes les idées reçues passée à la moulinette. Un Winshluss très inspiré. Mais si la religion est sacrée pour vous, passez votre chemin !

 

 

Mon ami Dahmer, Derf Backderf, ça et là,           20 euros.

Une excellente BD, aussi étonnante qu’atypique. En effet, l’auteur a côtoyé dans sa jeunesse le tueur en série Jeffrey Dahmer, coupable de 17 meurtres entre 1978 et 1991. La BD de Derf parle de cette époque du lycée, et de cette descente aux enfers qu’a vécu Dahmer jusqu’à son premier meurtre. C’est rigoureusement documenté et à la fois dramatique. Comment un jeune homme de 18 ans en arrive-t-il là? C’est sans compassion, et tragique. Brillant !

 

Annie Sullivan et Helen Keller, Joseph Lambert, ça et là/Cambourakis, 22 euros.

L’histoire passionnante d’Annie Sullivan, éducatrice pour jeunes aveugles, engagée comme gouvernante par la famille d’Helen Keller, une fillette devenue aveugle, sourde et muette suite à une maladie infantile. Les premiers mois sont difficiles, car la petite fille ne sait communiquer que par de très rares gestes. Mais Annie, à force de persévérance, arrivera à entrer en contact avec elle et à lui apprendre la langue des signes ainsi que l’écriture. Une belle leçon d’humanité.